laastou

Droit au but

3 juin, 2008

Classé dans : Non classé — astouba @ 15:26

Entretien avec YAYA GNIEGNERY TOURÊ DU FOOTBALL CLUB DE BARCELONE 

 

 

 L’international ivoirien, Yaya Tourè s’est entretenu dimanche dans les vestiaires de Camp Nou après son match gagnè 4 à 1 face au Real de Valladolid en championnat espagnol. Courtois,souriant,disponible,correct sont quelques qualitès du milieu de terrain des « Elèphants » de la Còte d’Ivoire et du Fc Barcelone, Yaya Tourè nous a parlè ouvertement de ses dèbuts avec le Barça, de son intègration, de la sèlection ivoirienne et de ses projets. Entretien 

 

Astou Yoro BA : Yaya Tourè,bonsoir, vous venez de disputer la 29ème journèe du championnat espagnol contre le Valladolid et vous l’avez gagnè, donc quelles conclusions tirez vous de cette rencontre ? 

 

Yaya Tourè . Je vous remercie Astou, c’ètait un match très difficile sachant que nous avons ètè èliminè en ½ finale de la coupe du roi. Le match d’aujourd’hui ( Dimanche dernier) ètait très important et nous avons tout fait pour avoir les trois points face à une bonne èquipe de Valladolid. Le match face au Valladollid pour dire la vèritè na pas ètè difficile mais l’essentiel ètait de gagner et nous avons gagnè. Je peux dire que notre victoire est mèritèe. 

 

A .Y.B :  Yaya vous aviez eu deux defaites consècutives en championnat face à  Attletico de Madrid et face à Villareal,face au Valence en coupe du roi sans compter le match nul concèdè face à Almèria, qu’est ce qui se passe les rèellement au sein du club catalan ? 

 

Yaya  Tourè: Effectivement vous avez raison nous avons beaucoup souffert ces derniers jours mais il faut savoir que tous les grands clubs subissent des hauts et des bas et pour nous ces dèfaites sont oublièes et nous nous sommes dit que nous allons faire tout pour ne pas perdre les matches à venir afin de pouvoir atteindre les objectifs. Pour nous la page des contre-performances est tournèe et nous allons nous consacrer sur le reste des rencontres de la liga et de la ligue des championnats. Dans la vie il y a des pèriodes des bonheur et de malheur et je pense que nous allons surmontès tous nos problèmes pour aller de l’avant. Nous avons aussi beaucoup de joueurs blessès et cela aussi nous pènalyse. 

 

A.Y.B : Pouvez vous nous parler un peu de vos dèbuts avec le Barcelone football club  et de votre integration? 

 

Yaya Tourè : Je peux vous assurer que l’intègration ça ètait un peu  difficile pour moi, ce qui ètait nouveau pour moi, c’ètait l’espagnol. Mais je pense que tout se passe bien maintenant parce que des grands joueurs m’ont aidè à s’intègrer sans difficultès. J’ai aussi travaillè durement pour mèriter mon statut et je m’en rèjouis. J’ètais très content de pouvoir jouer auprès des grands joueurs du monde  en l’occurence Thierry Henri, Thuram, Ronaldinho, Samuel Eto, Eric Abidal parce que c’ètait plus facile pour moi de jouer aux côtès de ses grnds joueurs.Et avant de venir jouer au barça j’ai eu la chance de connaitre, Henri, Samuel Eto et pas mal de joueurs et je pense que nous allons gagner plusieurs choses ensemble inchallah. Auprès d’eux je vais beaucoup apprendre et c’est un plus pour moi en tant que jeune joueur. C’est une belle opportunitè pour moi de pouvoir apprendre quelque chose de ses joueurs expèrimentès et de gagner quelque chose. C’est l’espagnol qui me cause des problèmes mais à force d’apprendre d’ici un an, je vais y arriver parce que ce n’est pas èvident de venir et parler aussitôt l’espagnol contrairement à Thierry et Thuram qui parlent bien l’espagnol. 

 

 

A.Y.B : Qu’avez vous à nous dire sur le football club de Barcelone ? 

 

Yaya Tourè : Pour moi le Barça est l’un des plus grands clubs et pour moi après lui il y’en a pas un autre plus grand que lui. Je pense que tout le monde reconnait que le Barça est un très grand club. Je vais prendre mon pied ici comme on le dit et je vais tout faire pour ne pas decevoir et me faire une belle image afin d’aller plus loin possible et de progresser de jour en jour. 

 

A .Y.B : Au dèbut de la saison quels sont les objectifs qui vous ètiez assignès ? 

 

Yaya Tourè : Au dèbut de la saison 2007-2008, nos objectifs ètaient de gagner les trois coupes à savoir la liga, la ligue des champions et la coupe du roi et sachant qu’on nous a battu jeudi dernier en ½ finale de la coupe du roi par une très bonne èquipe de Valence maintenant,il nous reste la liga et la ligue des champions. Nous allons faire de tout notre mieux pour gagner les deux trophèes qui nous restent pour cette saison même si nous jugeaons que ce ne sera pas facile pour nous. 

 

A .Y.B : Qu’est ce que vous vous êtes dit aux vestiaires après votre èlimination en ½ finale de la coupe du roi ? 

 

Yaya Tourè : Nous nous sommes dit que maintenant la coupe du roi est derriere nous et il nous reste la liga et la ligue des champions donc on va se concentrer sur ces deux coupes pour les gagner pour èviter les dègats. La defaite de valence doit être oubliè même c’est trop difficile. Pour nous le plus important est de mettre tous les atouts de notre côtè se concenter et travailler encore plus parce qu’il nous reste neuf journèes et il ya beaucoup de points à prendre pour être champion d’espagne cette saison. 

 

A .Y.B : A neuf journèes de la fin du championnat, le leader, le Real malgrè ses dèfaites reste toujours leader avec quatre points d’avance sur le Barça, pensez vous toujours que ce sera facile de prendre le fauteil de leader ? 

 

Yaya  Tourè :  Ecoutez Astou, rien n’est encore jouè, comme vous l’avez dit il nous reste neuf journèes et tout est possible pour prendre la place de leader. Rien n’est encore fini et nous ommes motivès jusqu’à la fin. La liga va se dessiner à deux journèes de la fin et pour nous tout est possible. Le Real Madrid est entrain de perdre des matches et pourquoi pas en profiter pour le rattrapper. 

 

 

A .Y.B :  Vous vomptez sur la liga et sur la Ligue des champions,ne pensez-vous pas que ça va être difficile de faire le doublè ? 

 

Yaya Tourè : Rien n’est difficile il faut seulement y croire et se donner à fond et inchallah tout ira bien. L’essentiel est d’y croire même si nous sommes conscients que ça va être très difficile de faire le doublè.Nous sommes motivès jusqu’au bout. Il ya des clubs très motivès comme nous mais nous allons nous battre. 

 

A.Y.B : Ces temps-ci,le comportement de Ronaldinho a ètè très dècriè par la presse, qu’avez vous à nous dire sur ça ? 

 

 

Yaya Tourè : Ecouteez Astou, je pense que Ronaldihno est un grand joueur et franchement tout club rêve de l’avoir dans son effectif et je pense que nous avons toujours besoin de lui. Pour le moment il avec nous et je pense qu’il faut le laisser se concentrer et on verra après. 

 

 

 

A.Y. B : Yaya, parlez nous un peu de la sèlection ivoirienne après votre dernière Can. 

 

Yaya Tourè : Pour moi nous avions fait une mauvaise can et que nous sommes conscients maintenant que c’est l’Egypte notre bête noire. La meilleure èquipe de la coupe du monde est l’Egypte, les egyptiens l’ont montrè et ils l’ont gagnè. Je peux dire qu’ils sont les meilleurs en Afrique vue que c’est la deuxième fois consècutive qu’ils gagnent ce trophèe continental. Nous sommes passès à côtè de notre coupe d’Afrique même si les gens pensent que nous avons une très bonne èquipe. Pour la prochaine fois nous allons faire mieux. Nous avions eu de très bonnes  èquipes en face. 

 

 

A.Y. B : Qu’est ce qui n’a pas marchè chez les Elèphants de la Côte d’Ivoire,vous qui ètiez parmis les favoris ? 

 

Yaya Tourè : Nous avions mal jouè à la dernière Can et nous avions perdu la can, nous avions ètè mauvais et je pense que la prochaine fois sera la bonne. La Can est une competition très relevèe sachant tous les joueurs africains jouent dans des championnats très relevès. Je pense que notre can est nagative parce que une grande èquipe est celle qui gagne. Moi je pronistiquais une quart de finale avec le Sènègal mais malheureusement, les « lions » comme les « èlèphants » n’ont pas ètè au meilleur de  leur forme malgrès se bons joueurs qui èvoluent dans les grands clubs europèens. Maintenant il faut se battre pour se qualifier à la prochaine coupe d’Afrique. Pour moi un grand champion c’est celui qui gagne. 

 

 

  1. Y. B : Comment voyez-vous les èliminatoires combinèes de la Can et de la coupe du monde 2010 ? 

 

Yaya Tourè : Ce ne sera pas facile mais nous allons âprement disputè les matches et essayer de se qualififer. Ça va bien se passer, notre poule est abordable mais il ne s’agit pas de parler mais de agir. Nous sommes très motivès de participer une deuxième fois consècutive à la coupe du monde. Pour les chances de se qualifier nous allons mettre tous nos atouts de notre cotè. 

 

 

A.Y. B : Qu’avez vous après la dèsignation de l’Afrique du Sud pour abriter la prochaine Y coupe du monde ? 

 

 

 

Yaya Tourè : Je pense que c’est une très bonne chose parce que c’est la première fois que l’Afrique organise la coupe du monde. En tant qu’africain, je ne peux que me rèjouir et je pense que c’est pareille pour tous les joueurs africains. Il ètait aussi que la Fifa donne à l’Afrique une chance de montrer leurs capacitès. La coupe se dèroulera très bien inchallah. 

 

 

A.Y.B : Parlez nous de vos projets ? 

 

 

Yaya Tourè : Mon premier projet est de soutenir les jeunes ivoiriens qui ne souhaitent qu’une seule chose,devenir footballeur et il ya aussi tant d’autres. Moi quand j’ètais jeune, je rêvais de jouer dans un grand club comme le Barcelone et me voila donc je pense qu’en tant que footballeur, je vais les aider à aller le plus loin possible. 

 

A.Y.B : Quel est votre plus grand souhait ? 

 

Yaya Tourè : Mon plus grand souhait est de voir un jour une selectiona fricaine gagnèe la coupe du monde et aussi voir plus de joueurs africains dans les grands clubs europèens et aussi voir les africains gagner le ballon d’Or de la fifa. 

 

A.Y. B : Votre dernier mot ! 

 

Yaya Tourè : Je vous remercie Astou pour votre disponibilitè et aussi je fais de grosses bises à mes frères et soeurs du Sènègal. Un pays que j’aime et que je porte dans mon coeur. Je veux aussi que le Sènègal se qualifie doublement en 2010 (Can et coupe du monde) et rencontrer la Còte d’Ivoire en finale de la coupe d’Afrique. Je veux que mes frères sènègalais comprennent aussi qu’une èquipe connait des hauts et des bas et il faut être patient  et attendre des rèsultats. Merci 

 

 

Propos recuillis par Astou Yoro BA 

Correspondante de Walf Sports en Espagne 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

vive-le-foot.com : Le Blog ... |
bienvenuechez tanguy |
Cyclo du SC Boulonnais 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Benjamins de l'ASNL
| VHB -18G
| S.F.W.O. (Six Fours Wind...